Vous souhaitez offrir quelque chose de spécial à un grand passionné de vin ? Eh bien, pourquoi n’optez-vous pas pour un vin naturel ? Il est vrai que ce genre de vin ne bénéficie pas encore d’une reconnaissance officielle, mais il est vraiment très intéressant.
Non seulement il a un goût et un parfum exceptionnels, mais il se veut aussi respectueux de l’environnement et de la santé humaine. À l’heure où l’on parle, de nombreux producteurs fournissent du vin naturel et mettent à votre disposition un très large choix de bouteilles.

Un vin non collé et non filtré

Le vin naturel est classé hors normes, car il n’est pas issu de la même procédure de fabrication que le vin conventionnel. Les raisins utilisés pour sa production, par exemple, sont des raisins cultivés en agriculture biologique ou biodynamique, puis cueillis en vendanges manuelles et vinifiés sans produit de synthèse ou chimique, avec un minimum d’intervention humaine en cave. Il s’agit généralement d’un vin non collé et/ou non filtré. D’où leur brillance et leur limpidité.
Il convient de rappeler que le collage est une opération qui consiste à utiliser un coagulant capable d’emprisonner les particules en suspension dans la cuve afin de clarifier le vin. Si les producteurs de vin naturel choisissent de ne pas adopter cette technique, c’est surtout parce qu’ils souhaitent fournir un vin pur et vrai, un vin qui dispose d’une structure non modifiée.
Pour ce qu’il en est de la filtration, cette opération consiste à passer le vin par un filtre afin d’enlever les gros résidus en suspension. Les vignerons ne l’utilisent pas, car il enlève les bons sédiments présents naturellement dans le vin, alors que ces derniers sont sources d’arômes et de richesse gustative.

Un vin rebelle issu d’une macération carbonique

Par ailleurs, le vin naturel est considéré comme un vin rebelle, car il est issu d’une technique de vinification spécifique appelée macération carbonique. Utilisée initialement dans le Beaujolais, la macération carbonique ou semi-carbonique consiste à mettre les raisins entiers non éraflés et non foulés dans une cuve saturée en CO2 afin de permettre une fermentation intense des raisins.
Cette technique est efficace pour obtenir un vin doté d’une structure souple et d’un arôme de fruits frais, croquant. Elle permet aussi de diminuer, voire même de supprimer, l’ajout de soufre lors de la vinification.
Il y a lieu de noter que, lors de la vinification, les producteurs de vins naturels utilisent aussi des levures indigènes. Celles-ci sont naturellement présentes sur le terroir et elles peuvent parfaitement remplacées les levures exogènes ou industrielles.