Nombreuses sont les femmes qui décident d’entamer un changement dans leur vie professionnelle pendant le congé parental. Elles pensent effectivement que cette période constitue une bonne occasion de mettre en œuvre une reconversion professionnelle afin de mieux équilibrer vie professionnelle et vie privée.
Du coup, elles n’hésitent pas à démissionner et à se dédier à un nouveau projet professionnel qui correspond mieux à ses exigences. Parmi les métiers qui intéressent les femmes en congé de maternité, il y a le diagnostiqueur immobilier.

Diagnostiqueur immobilier : un métier accessible aux femmes

Considéré comme un métier d’avenir, un métier à fortes valeurs ajoutées et un métier en perpétuelle évolution, le diagnostiqueur immobilier peut être exercé aussi bien par les hommes que par les femmes. D’après les dernières statistiques, 10% des diagnostiqueurs certifiés sont actuellement des femmes et cela prouve que ce métier est parfaitement accessible aux femmes.
En fait, le rôle du diagnostiqueur immobilier est de faire une descente sur terrain pour assurer des opérations de contrôle. Il vérifie et atteste l’état d’un bien immobilier afin d’établir le DTT ou dossier de diagnostics techniques.
Toutes les interventions réalisées par les diagnostiqueurs immobiliers masculins peuvent parfaitement être assurées par des diagnostiqueurs immobiliers féminins. Ce qui signifie qu’il n’y a pas du tout de mal à se reconvertir dans le métier de diagnostiqueuse immobilière pendant ou après un congé parental.

Diagnostiqueur immobilier : salaire et évolution de carrière

Question salaire, un diagnostiqueur immobilier débutant peut toucher entre 2 300 et 2 700 euros bruts par mois, quel que soit son sexe. Autrement dit, il peut donc prétendre à une rémunération comprise entre 20 000 et 24 000 euros par an.
En fait, une femme qui vient d’entamer une reconversion professionnelle peut commencer tout d’abord par travailler en tant que salariée d’un cabinet d’expert. Ensuite, elle peut évoluer vers un post de haute responsabilité au sein de ce même cabinet d’expertise quand elle acquiert assez d’expérience.
Elle peut également travailler dans une agence immobilière et quand ses compétences et ses expériences le permettent, elle peut changer d’employeur et devenir conseiller pour une grande entreprise de construction.

Conclusion

En outre, diagnostiqueur immobilier constitue une meilleure alternative pour les femmes qui souhaitent changer de métier pendant ou après leur congé de maternité. C’est un métier en fort développement en France. De plus, il convient bien aux femmes qui doivent trouver un bon équilibre entre vie professionnelle et vie familiale. Il permet même d’avoir une situation stable et de construire une belle carrière.